Blog

Devenir millionnaire sans rien faire, possible ?

Pour Christopher Klein, auteur de best-sellers financiers, nul besoin d’être riche ou de sacrifier ses vacances pour prendre sa retraite avant l’âge légal. Il suffit d’un compte-titres, de mettre un peu de côté chaque mois et d’adopter la « stratégie du paresseux ».


« Ce livre s’adresse à tous les paresseux qui rêvent de s’installer dans une chaise longue et d’observer l’augmentation toujours plus importante du solde de leur compte. » Trop beau pour être vrai ? Christopher Klein, auteur de plusieurs best-sellers financiers et fondateur de www.finanzyogi.de, détaille la marche à suivre dans Millionnaire avec la stratégie du paresseux.

Pas de formule magique

N’espérez pas y découvrir une formule miracle vous permettant de dénicher les numéros du Lotto ou l’action qui va doubler à coup sûr en bourse. Mais Christopher Klein l’assure: « Si vous n’investissez pas en bourse, vous allez vous appauvrir. » Et d’ajouter : « Les personnes les plus fortunées le sont parce qu’elles investissent en actions. Pas l’inverse, comme le veut la croyance populaire selon laquelle il faut être riche pour placer de l’argent en bourse. »

Or selon les chiffres de la Banque nationale de Belgique, les avoirs sur les comptes à vue et d’épargne des ménages ont atteint un nouveau record de 359 milliards mi-2019*. Depuis début 2008, les dépôts des Belges ont doublé alors que le taux moyen offert est passé de 1,77% à 0,10%*. En d’autres termes, plus les taux sont bas, plus les ménages épargnent. Pourquoi ? Car plus le rendement est bas, plus il faut épargner pour obtenir un même capital à long terme (pour la retraite, par exemple). Ce comportement contribue toutefois à installer une spirale infernale. Plus les ménages épargnent, moins les banques doivent se battre pour attirer ces financements. Or cet excès d’épargne est un problème pour les établissements financiers. En effet, ils doivent le déposer auprès de la Banque centrale européenne, qui applique un taux négatif sur les montants déposés.

La solution pour Christopher Klein est donc bien d’investir en bourse.

L’influence déterminante de l’inflation

Pour l’auteur allemand, l’avantage des actions découle directement du système monétaire et financier actuel. L’une des pierres angulaires de ce système est « l’inflation qui permet à l’économie de continuer à croître », d’inciter les ménages à consommer et de réduire le poids relatif des dettes publiques. « L’inflation est structurellement entretenue par la création monétaire des banques centrales. », dit-il.

Cette inflation grignote petit à petit la valeur de l’épargne alors que la plupart des placements, dont l’immobiliers, les produits d’investissements et les placements boursiers profitent de la création monétaire. Selon Christopher Klein. « La plupart de la monnaie créée par les banques centrales n’atterrit pas dans l’économie réelle, mais sur les marchés financiers, créant une inflation du prix des actifs. »

Dans son ouvrage, il épingle ainsi l’évolution parallèle de la masse monétaire et de la Bourse en Allemagne depuis 1959. Les tendances sont toutefois comparables dans bien d’autres pays, notamment aux États-Unis.

Envie d’en savoir plus sur l’inflation ? Lisez cet excellent article de lecho.be du 28 janvier 2020. 

Le miracle des intérêts composés

Depuis sa création en 1987, l’indice boursier mondial MSCI All Countries World en USD affiche un rendement annualisé de 8.02%**. Suivant un calcul rapide (8% x 32 années), vous seriez tenté d’en conclure que celui qui a investi dans le MSCI World a gagné environ 256% en un peu plus de trois décennies.

Un rendement a priori confortable et pourtant très loin de la réalité. Au bout de 32 ans, la valeur d’un placement au rendement annualisé de 8.02% a été multiplié par plus de 11, soit un rendement cumulé de 1 046% pour être précis, quatre fois plus !

Comment ? Grâce au phénomène des intérêts composés, c’est-à-dire quand vos gains contribuent à leur tour au rendement. Selon la légende, Albert Einstein aurait même qualifié les intérêts composés de « huitième merveille du monde » et « force la plus puissante de l’univers ».

Investir, c’est simple

« C’est bien beau, mais je n’y connais rien en investissements ! », direz-vous. C’est en effet ce qui rebute de nombreux épargnants. Investir peut toutefois être très simple. Pour profiter pleinement du phénomène des intérêts composés, nul besoin d’être le nouveau Loup de Wall Street. Chercher à acheter au plus bas et vendre au plus haut est même plutôt contreproductif. Il faut juste se montrer patient et conserver ses investissements sur la durée, la fameuse « stratégie du paresseux » de Christopher Klein.

Investir en actions, que ce soit activement ou passivement,  n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui. C’est en 1976 que l’entreprise américaine Vanguard a lancé le premier fonds passif, selon Reuters. Contrairement à la gestion active, qui fait appel à un ou plusieurs professionnels pour gérer le portefeuille d’un fonds selon leurs convictions, la gestion passive suit un indice boursier et a pour seul objectif de le suivre le mieux possible. Cela permet de réduire les frais et d’améliorer la diversification. 

Millionnaire à long terme

Pas de quoi devenir millionnaire ? À brève échéance sûrement pas. Mais à long terme, c’est possible. Selon Christopher Klein, il faut donc commencer à investir tôt, ce qui passe par des investissements réguliers de sommes plus réduites. Il recommande ainsi d’y consacrer 20% de son salaire afin d’atteindre la liberté financière en seconde partie de carrière.

Vous trouverez chez TreeTop Online des solutions vous permettant d’investir régulièrement en gestion passive sur les bourses mondiales.

Dans le monde de l'investissement, rien n'est sûr et investir en bourse comporte des risques. Avant de commencer à investir, il est important d’en avoir conscience et de bien évaluer les risques associés à vos choix. Nous vous invitons à découvrir les 2 articles suivants, « 8 règles d'or pour investir en bourse » et « Investir en bourse : 5 façons de réduire les risques » pour vous accompagner et vous aider à faire vos choix en pleine conscience.


Pour aller plus loin

fermer
fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site du groupe TreeTop

Continuer

Ce site utilise des cookies notamment pour personnaliser votre navigation et mesurer les performances du site. En fermant la présente bannière, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus sur ces cookies et leurs diverses utilisations, 

cliquez ici.