Blog

Pourquoi (et comment) sortir de sa zone de confort ?

Rester bien au chaud dans sa zone de confort et espérer atteindre ses objectifs ou vivre ses rêves ? Douce illusion… Que ce soit dans la sphère privée, professionnelle ou financière, vous avez tout à gagner à oser bousculer vos habitudes.


Être dans sa zone de confort, c’est être dans ce que l’on connaît. Tout y est familier, cadré, relativement maîtrisé. Pas besoin de prendre de grandes décisions, on évolue en suivant une routine qui demande peu d’efforts puisqu’elle s’appuie sur nos acquis et nos habitudes, limitant ainsi les imprévus. Confortable ? Certainement. Dans un monde où tout va vite, cela a évidemment de quoi sécuriser. Le hic : si on sait à quoi s’attendre en restant dans sa zone de confort, cela ne signifie pas pour autant que l’on s’y sente bien et que l’on atteint ses objectifs…

Suis-je heureux… ou juste confortable ?

On a tous des rêves, des attentes personnelles, des ambitions professionnelles ou financières… Or, comme dirait Einstein, « la folie est de toujours se comporter de la même manière en s’attendant à un résultat différent ». Traduction ? Pour se donner les moyens d’atteindre ses objectifs, il faut oser aller vers l’inconnu, agir et non plus subir… ce qui implique, obligatoirement, de sortir de sa zone de confort.

À la clé, beaucoup de positif : s’offrir des expériences de vie plus palpitantes, se découvrir des aptitudes professionnelles insoupçonnées, s’ouvrir à de nouvelles opportunités financières…

Trouver la force d’oser : mode d’emploi

Certes, plus facile à dire qu’à faire. Vous avez peur d’échouer ? Petite astuce : avant de sortir totalement de votre zone de confort, pensez déjà à l’élargir…

Pour vous motiver et prendre confiance en vous, il faut que les défis que vous vous lancez soient réalisables. Prenez un exemple : votre emploi ne vous satisfait plus, mais vous n’arrivez pas à le quitter ? L’idée n’est pas de vous inciter à tout plaquer pour aller élever des chèvres en Ardèche. Il s’agit plutôt de vous encourager à bouger – même en douceur – plutôt qu’à stagner indéfiniment : sollicitez de nouvelles responsabilités auprès de votre supérieur, suivez un cours du soir pour une éventuelle reconversion, osez téléphoner à une connaissance qui pourrait avoir une opportunité à vous proposer…

Investir… au-delà de sa zone de confort

Autre exemple : vous souhaitez améliorer votre situation financière mais – par méconnaissance ou par manque de temps – vous avez toujours une (mauvaise) raison qui vous empêche d’investir ? Mauvais calcul… Il est en effet impossible de faire fructifier son argent sans sortir de sa zone de confort !

À nouveau, pas question de se jeter tête baissée : il y a des erreurs à éviter quand on investit son argent et il ne faut pas se montrer surconfiant. Mais refuser le risque, c’est aussi prendre un risque. Bref, investir, oui... mais en prenant par exemple le soin de bien vous former ou en faisant appel à un expert.


Pour aller plus loin

fermer
fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site du groupe TreeTop

Continuer

Ce site utilise des cookies notamment pour personnaliser votre navigation et mesurer les performances du site. En fermant la présente bannière, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus sur ces cookies et leurs diverses utilisations, 

cliquez ici.