Blog

Pourquoi investir en bourse aujourd'hui ?

L'année 2018 fut difficile pour les bourses mondiales. Toutefois, si on remonte dans le temps, le bilan est clairement favorable. Dès lors, voici 3 raisons pour faire le pas en 2019.


1. Les comptes d’épargne ne rapportent plus assez

Aujourd'hui, laisser son argent sur son compte d’épargne ne permet plus de faire fructifier ses économies. Les principales banques n'offrent qu'un taux d'intérêt anémique. L'épargnant ne gagne pas. En réalité, il perd ! Car les maigres rendements sont bien plus faibles que le taux d’inflation. Traduction par l'exemple : avec les taux actuels (prenons 0,15%), 10.000 € sur un compte d’épargne génèreront 300 € d'intérêts... en 20 ans ! Or dans 20 ans, avec un taux d'inflation moyen de 2% par an, ce qui coûte 10.000 € aujourd'hui coûtera 14.860 €…

2. La pension légale est insuffisante

S'interroger sur sa pension est toujours judicieux. Combien vais-je toucher ? À quel âge ? Que puis-je faire pour maintenir mes revenus ? Dans bien des cas, la pension légale (1er pilier) s'avère trop maigre. Le retraité belge perçoit en moyenne 1.065 € par mois. Il est certes possible de compléter ce montant par une éventuelle pension complémentaire (2e pilier) et/ou une épargne-pension individuelle (3e pilier). Ce sont des formules intéressantes présentant des avantages fiscaux mais qui sont limitées par des plafonds. Il peut dès lors s’avérer nécessaire de se tourner vers le 4e pilier qui regroupe toute forme d’épargne individuelle sans avantage fiscal, en investissant par exemple dans un ou plusieurs fonds d’investissement.

3. Le rendement de l'immobilier est en baisse

S'il a longtemps été un placement apprécié, l'immobilier n'offre plus des rendements aussi intéressants. Aujourd'hui, le prix des immeubles permet de couvrir l'inflation, sans plus. L'euphorie des années 2000-2008 est terminée. Démonstration…

Prenons l’exemple d’un appartement acheté à 230.000 € et qui rapporte un loyer mensuel de 700 €. Si l’on décompte 2 mois de loyer par an pour couvrir le vide locatif, l'entretien et le précompte, le rendement s’élève à 3 %, soit 7.000 € par an. À cela s'ajoute une incertitude. La Banque nationale estime en effet que le marché immobilier belge est surévalué d'environ 7 %. Conséquence : une baisse des prix est possible à l'avenir.

4. Et la bourse mondiale ?

La bourse mondiale peut apparaître comme un investissement intéressant sur le moyen ou le long terme (5 à 10 ans). En effet, malgré les crises, la bourse mondiale est un des investissements les plus performants sur le long terme. Les personnes qui ont investi en bourse entre 2008 et 2017 ont gagné en moyenne 5,54% par an*. C’est pourquoi tout le monde devrait investir en bourse, mais pas tout son argent, évidemment, car le risque zéro n’existe pas. Mais ces 8 règles d’or pour investir en bourse devraient vous aider à dynamiser votre épargne.


*Source : Credit Suisse Global Investment Returns Yearbook 2018, Elroy Dimson, Paul Marsh and Mike Staunton, Triumph of the Optimists: 101 Years of Global Investment Returns, Princeton University Press, 2002.
Les performances passes ne constituent pas une garantie de performances futures.

Pour aller plus loin

fermer
fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site du groupe TreeTop

Continuer

Ce site utilise des cookies notamment pour personnaliser votre navigation et mesurer les performances du site. En fermant la présente bannière, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus sur ces cookies et leurs diverses utilisations, 

cliquez ici.