Blog

Ne soyez jamais surconfiant

Dans la vie, être trop confiant peut coûter cher. Cet excès, appelé aussi «Effet de Dunning-Kruger», nous conduit à penser que nous sommes bien meilleurs dans un domaine que nous ne le sommes réellement. Comment l’éviter ?


Dans la vie, il arrive que nous agissions sur base de jugements rapides. Il s'agit de raccourcis de la pensée rationnelle. Le problème est qu'ils nous induisent en erreur. Les psychologues les ont appelés « biais cognitifs ». On en distingue une vingtaine, dont certains surgissent au moment de prendre des décisions.

Moins on en connaît...

Parmi ces derniers, il en est un assez dangereux : le biais de surconfiance. Il a été décrit précisément à la fin des années 1990 par deux experts américains, David Dunning et Justin Kruger, de la Cornell University*. Lors d'expériences, ces derniers ont soumis des étudiants à des tests dans quatre domaines : l'humour, la logique, la grammaire et le raisonnement. Les jeunes devaient répondre à des questions, puis évaluer la qualité de leurs réponses.

Résultat ? Dunning et Kruger ont découvert que les participants ayant obtenu les moins bons scores surévaluaient systématiquement leurs performances. A contrario, ceux ayant le mieux réussi les tests avaient plutôt tendance à se sous-estimer.

Conclusion : les personnes novices dans un domaine ne parviennent pas à se rendre compte de leur degré d'incompétence. Le ressort fondamental de ce phénomène n'est pas l'arrogance mais bien l'ignorance elle-même. Seule la formation et l'acquisition de connaissances peuvent progressivement permettre de mieux s'évaluer.

 

... plus on se surestime !

Cet effet de Dunning-Kruger est également visible en bourse. Des études sur les connaissances financières des investisseurs l'ont d'ailleurs montré que ce soit aux États-Unis**, en Belgique*** ou ailleurs. « On évalue, bien souvent, mal ses propres connaissances.» Cela conduit, par exemple, certains à se lancer sur les marchés sans préparation. Ou des novices, dopés par de premiers gains faciles, à oublier toute prudence. Ou d'autres à penser qu'ils vont pouvoir performer parce qu'avec Internet, ils ont accès à une somme phénoménale de données et de chiffres.

Pour éviter cette surconfiance, dans quel que domaine qui soit, la solution tient en un mot : l'humilité. Cela signifie être honnête avec soi-même, reconnaître ses limites, ouvrir son esprit, s'intéresser à la technique financière, apprendre, rester critique, préférer les analyses factuelles plutôt que les intuitions, définir une stratégie correspondant à son profil. Ou encore faire confiance à de bons professionnels... et, au besoin, les tester !

* https://pdfs.semanticscholar.org/e320/9ca64cbed9a441e55568797cbd3683cf7f8c.pdf
** https://www.finra.org/investors/highlights/new-investor-study-ask-yourself-these-questions
*** https://www.fsma.be/fr/news/la-fsma-mesure-les-comportements-financiers-en-belgique

Pour aller plus loin

fermer
fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site du groupe TreeTop

Continuer

Ce site utilise des cookies notamment pour personnaliser votre navigation et mesurer les performances du site. En fermant la présente bannière, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus sur ces cookies et leurs diverses utilisations, 

cliquez ici.