Blog

« Investir mondialement est devenu indispensable »

C’est l’une des 5 convictions de TreeTop. Alors que l’investisseur belge a souvent tendance à investir près de chez lui, dans des sociétés qu’il connaît. Jacques Berghmans, co-fondateur de TreeTop Asset Management, nous explique pourquoi il est toutefois indispensable d’investir mondialement dans le contexte économique actuel.


On dit souvent qu’il faut investir dans ce qu’on connaît. N’est-ce donc pas plus facile d’investir en Belgique et, plus généralement, en Europe ?

J.B. : « En termes de produits, il est évident que l’investisseur doit pouvoir appréhender justement les risques et le potentiel de rendement de chaque placement qu’il effectue. Il est toutefois erroné d’en déduire que l’investisseur est cantonné aux actions européennes Un fonds d’actions mondiales fonctionne de façon similaire à  un fonds d’actions européennes. À cette différence près qu’il permet à l’investisseur de profiter du potentiel de croissance de l’économie mondiale. Une croissance qui est bien supérieure à celle de l’Europe. »

«  Actuellement, les prévisions de croissance des bénéfices en Europe sont ainsi parmi les plus faibles avec le Japon (cfr. Graphique). Les sociétés américaines profitent d’une croissance économique plus élevée aux États-Unis et d’un management davantage orienté résultats. Celles des pays émergents et asiatiques bénéficient logiquement du développement économique de ces régions. L’Asie représente pas moins de 70% de la croissance de l’économie mondiale. Se contenter des actions européennes vous fait donc perdre une partie du potentiel de rendement des bourses mondiales. »

Graphique - Les prévisions de croissance des bénéfices par région

 

 

Source: BofA Merrill Lynch Global Quantitative Strategy, MSCI, IBES
Données à titre illustratif uniquement. Les comportements de marché passés ne préjugent en aucune manière de leurs comportements futurs.

Investir localement ne permet-il pas à l’investisseur d’éviter le risque de change ?

J.B. : « C’est ce qu’on serait tenté de croire, mais ce n’est pas réellement le cas. La plupart des grandes sociétés cotées en bourse sont des multinationales. Même si leur cours est en euro, elles doivent jongler au jour le jour avec les devises des pays dans lesquels elles interviennent pour leurs activités. Certaines entreprises européennes publient même leurs résultats en dollar. Le risque de change est donc bel et bien présent même s’il est masqué par la cotation en euro. Investir uniquement en euro ou mondialement n’est pas déterminant à ce niveau. »


N’est-ce pas plus risqué d’investir mondialement ? Pensons notamment aux marchés asiatiques qui n’offrent peut-être pas la même protection ?

J.B. : « La régulation boursière n’est évidemment pas la même partout. Aucune ne prémunit toutefois complétement l’investisseur. Il y a eu des scandales en Chine mais aussi en Europe ou aux États-Unis. Face à un risque, la stratégie la plus efficace est la diversification dans un grand nombre de titres et entre les différentes régions du monde. Vous réduisez ainsi l’impact sur votre portefeuille d’une crise régionale, comme la crise des dettes souveraines de la zone euro, ou d’une faiblesse structurelle de réglementation, comme celle qui a permis l’émergence des subprimes jusqu’en 2008. À l’époque, les banques (actives) des pays émergents avaient mieux résisté à la crise financière. »

 --
Dans le monde de l'investissement, rien n'est sûr et investir en bourse comporte des risques. Avant de commencer à investir, il est important d’en avoir conscience et de bien évaluer les risques associés à vos choix. Nous vous invitons à découvrir les 2 articles suivants, « 8 règles d'or pour investir en bourse » et « Investir en bourse : 5 façons de réduire les risques » pour vous accompagner et vous aider à faire vos choix en pleine conscience.


Retrouvez les 4 autres convictions de TreeTop :

> « La bourse reste le placement le plus rémunérateur »
> « La hausse des bénéfices des entreprises profite à l’investisseur et va continuer »
> « Les actions mondiales affichent une valorisation attractive »
> « Il faut profiter de la volatilité de la bourse »


Propos recueillis par Cédric Boitte en juin 2019. Il est possible que les avis et commentaires renseignés dans ce document ne soient plus valables à une date ultérieure. Les comportements observés sur le marché par le passé ne sont en aucun cas indicatifs de comportements futurs.

Pour aller plus loin

fermer
fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site du groupe TreeTop

Continuer

Ce site utilise des cookies notamment pour personnaliser votre navigation et mesurer les performances du site. En fermant la présente bannière, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus sur ces cookies et leurs diverses utilisations, 

cliquez ici.