Blog

Comment identifier les arnaques à l'investissement ?

Les fraudes en matière de produits et de services en investissement, cela existe. Et elles foisonnent même ! Que ce soit sur Internet ou via le téléphone. La vigilance s'impose.


L'imagination des fraudeurs semble sans limites. Voici quelques-unes des techniques les plus courantes.

1. La fraude de type « boiler room »

Cela commence par un appel téléphonique non sollicité. Une personne vous propose une opération particulièrement alléchante. Celle-ci se passe bien. Mais en fait, l'escroc vous a mis en confiance. Il vous a chauffé. D'où l'expression « chambre de chauffe ». Il en profite ensuite pour vous soutirer des montants plus conséquents.

2. La fraude de type « recovery room »

On vous contacte alors que vous êtes déjà victime d'une arnaque. Votre interlocuteur affirme pouvoir récupérer les sommes perdues. Sauf qu'il faut verser des frais ou ouvrir un compte sur une plateforme internet douteuse ou donner ses coordonnées bancaires...

3. Le cloning

Appelé aussi copiage, il s’agit d’une pratique par laquelle le fraudeur se fait passer pour un établissement financier connu. À ce titre, il vous propose des produits de placements. Or, tout s'avère faux et l'argent disparait bien vite, en même temps que le n° de téléphone ou le site Internet utilisé.

4. Les arnaques à l’investissement dans des matières précieuses

Les matières précieuses attirent. Tels l'or, les diamants, les métaux précieux, les grands crus... Pas étonnant que les arnaques les concernent aussi. Ici, on fait miroiter des rendements élevés. Mais bien souvent, l'information est peu claire, les prix sont biaisés, les biens acquis se trouvent à l'étranger ou la société à l'origine du deal fait faillite.

 

5. Le système pyramidal

Il a été inventé par Charles Ponzi dans les années 1920 et a été remis au goût du jour par Bernard Madoff avant 2008. Le principe ? Séduire des investisseurs avec des intérêts alléchants, les rémunérer non pas en effectuant des placements mais en utilisant les dépôts de nouveaux venus dans le système. Jusqu'à ce que la pyramide s'écroule.

Conclusion ? Méfiez-vous des démarchages non sollicités par téléphone, e-mails ou courrier. Doutez des rendements « trop beaux pour être vrais ». Identifiez précisément celui qui fait l'offre. Vérifiez s'il possède un agrément. Prenez vos distances s'il opère depuis l'étranger. Enfin, consultez les mises en garde publiées par la FSMA, l'autorité de régulation des marchés financiers.

 


Pour aller plus loin

fermer
fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site du groupe TreeTop

Continuer

Ce site utilise des cookies notamment pour personnaliser votre navigation et mesurer les performances du site. En fermant la présente bannière, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus sur ces cookies et leurs diverses utilisations, 

cliquez ici.