Blog

31 ans… l’âge où l'on dépense le plus d’argent !

À moins que vous ne viviez reclus au fond d’un bois, vous avez sans doute le sentiment – comme la plupart des trentenaires – que la vie coûte (très) cher. Bien vu : l’âge de 31 ans serait même le plus critique pour votre portefeuille. Explications.


ClearScore, une entreprise britannique de crédit, a interrogé 3.000 personnes début 2018 au sujet de leurs dépenses. Résultat : il semblerait que ce soit à 31 ans, précisément, que l’on dépense le plus d’argent. Les sondés ont ainsi révélé avoir besoin d’environ 43.000 £ (soit près de 49.500 €) pour subvenir à leurs besoins au cours de cette année-là.

Un mariage, une maison, un bébé…

Surprenant ? Eh bien, pas tant que cela, si on y réfléchit bien. Le début de la trentaine est en effet souvent lié à des changements de vie. C’est une période charnière où on réalise de grands projets et où on cumule les événements heureux. Revers de la médaille ? Ceux-ci coûtent souvent cher ! Ainsi, selon les sondés, les plus grandes dépenses à cet âge sont un mariage (pour 27 % des sondés), l’achat d’une maison (25 %), l’arrivée d’un bébé (20 %) et la lune de miel à financer (14 %).

Et en Belgique ?

Chez nous, les chiffres sont sensiblement les mêmes. Ainsi, selon les dernières statistiques publiées par le SPF Économie (2017), l’âge moyen au premier mariage était de 32 ans environ. Par ailleurs, d’après le rapport de l’office statistique Eurostat, les femmes belges qui ont donné naissance à leur premier enfant ont en moyenne 28,8 ans. Si on compare l’âge de ces « premières fois » avec les années et décennies précédentes, on se rend compte qu’il ne cesse de reculer. Une observation qui se confirme par rapport à l’achat d’une maison. Il serait passé de 31,1 ans à 36,9 ans en 10 ans !

L’idéal : entre la fourmi et la cigale

Bref, indiquer l’âge de 31 ans comme celui où on dépense le plus d’argent est finalement assez anecdotique. S’il faut retenir quelque chose de ces sondages, c’est que le début de la trentaine est souvent associé à des événements joyeux… et coûteux. La solution pour y faire face ? Continuer à profiter de la vie (vive les voyages, les restos…), mais en se montrant un minimum prévoyant : on garde un œil sur son budget, on dynamise son épargne pourquoi pas en commençant, par exemple 5 exercices pour remettre ses finances en forme

 


Pour aller plus loin

fermer
fermer

Pour ces informations, vous allez être redirigé vers le site du groupe TreeTop

Continuer

Ce site utilise des cookies notamment pour personnaliser votre navigation et mesurer les performances du site. En fermant la présente bannière, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. Pour en savoir plus sur ces cookies et leurs diverses utilisations, 

cliquez ici.